Accueil

Délégation IMRI à Milan

Par Jawad KERDOUDI
Président de l’IMRI (Institut Marocain des Relations Internationales)

Une Délégation de l’IMRI s’est rendue du 10 au 17 Mai 2015 à Milan à l’occasion de l’Exposition Universelle qui se tient dans cette ville jusqu’en 31 Octobre 2015. Milan peuplée de 1,3 million d’habitants est une grande ville historique, fameuse par sa cathédrale gothique qui date du 14ème siècle, la peinture « La Cène » de Lenord de Vinci qui date du 15ème siècle, et son théâtre d’opéra la Scala du 18ème siècle. C’est aussi le cœur industriel, commercial, financier et universitaire de l’Italie, où siègent la Bourse et les grandes Entreprises notamment dans le secteur de la mode et du design. Milan est aussi la capitale de la région de Lombardie peuplée de 10 millions d’habitants et qui représente 20,7% du PIB total de l’Italie. C’est une région très riche avec un PIB par habitant de 33.647 euros, où prédominent les PME dans pratiquement tous les secteurs économiques. L’économie italienne qui est la 8ème du monde, a subi le contrecoup de la crise économique mondiale 2008-2009, qui a porté sa dette publique à 138% du PIB et son chômage à 13% de la population active dont 43% pour les jeunes de 15 à 24 ans. Cependant, grâce à la politique vigoureuse du jeune Premier ministre Matteo Renzi et la conjoncture favorable (baisse du prix du pétrole et rachat massif des dettes publiques par la BCE), l’Italie est sortie de la récession et a enregistré un taux de croissance de 0,3% au premier trimestre avec une prévision de 0,7% pour l’année 2015.

L’Exposition universelle de Milan a pour thème « Nourrir la planète, énergie pour la vie » avec un nouveau concept thématique, durable, technologique, et centré sur le visiteur. Il est attendu 20 millions de visiteurs à cette Exposition où sont représentés 130 pays. Son objectif est l’approfondissement du monde complexe de l’alimentation humaine, avec l’opportunité d’effectuer un véritable voyage autour du monde à travers les saveurs et les traditions des peuples de la terre. C’est une occasion pour réfléchir et chercher des solutions aux contradictions de notre monde en ce qui concerne l’alimentation humaine : plus de 800 millions de personnes dans le monde sont sous-alimentés, alors que près de 3 millions de décès sont liés à l’obésité et la surcharge pondérale, sans compter 1,3 milliard de tonnes d’aliments qui sont gaspillés. L’objectif est de trouver un équilibre entre la disponibilité et la consommation d’aliments, d’autant plus qu’il faudra nourrir 9 milliards de personnes à l’horizon 2050. L’Exposition a été construite en dehors de la ville avec une superficie de 1,1 million de mètres carrés, la plantation de 12.000 arbres, des jeux d’eau et un canal artificiel qui entoure toute la superficie. Les structures respectent les critères d’efficacité énergétique et de durabilité, et les constructions peuvent démontées et réutilisées. Quatre espaces thématiques ont été prévus : l’histoire de l’homme sur la terre à travers son rapport avec la nourriture, la technologie pour changer les systèmes de conservations, distribution, achat et consommation de la nourriture, un espace consacré aux enfants, et un grand jardin reproduisant la variété des écosystèmes présents sur notre planète. Les pays participants ont eu le choix soit de construire un pavillon propre, soit de participer à un cluster : espace d’expositions accueillant les pays réunis par le même type d’alimentation ou le même thème de participation. Outre les pays, les organisations internationales, les entreprises privées et la société civile participent à l’Exposition.
Notre pays le Maroc a fait le choix d’un pavillon sous forme de Kasbah sur un lot de 2900 m2 dont 1300 m2 construits. Edifié en bois et en terre, il privilégie le développement durable, et permet aux visiteurs une déambulation sensorielle riche et rythmée à travers les diverses régions du Royaume : Nord méditerranéen, plaines du Centre, la côte Océanique, les montagnes d’Atlas, enfin les provinces du grand Sud. La visite continue par un Concept store qui propose des produits de la culture marocaine : produits alimentaires du terroir, produits de bien-être, produits d’artisanat. Elle finit par un restaurant typique marocain. On ne peut que féliciter les italiens pour l’excellente organisation de cette exposition, et les responsables marocains pour la réussite du pavillon qui reçoit un flot ininterrompu de visiteurs.
La délégation de l’IMRI outre la visite de l’Exposition Universelle a eu une rencontre avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Milan et avec l’ISPI un Think Tank spécialisé dans les études de la politique internationale. A la Chambre de Commerce et d’Industrie, ont été discutées les opportunités d’échanges et d’investissements entre les deux pays, notamment dans les secteurs de l’agroalimentaire, de l’électricité, des pièces de rechange et de la promotion immobilière notamment les logements sociaux, A noter que l’Italie est le 5ème client et le 6ème fournisseur du Maroc. A l’ISPI, c’est surtout le Printemps arabe et ses conséquences qui ont été discutés. La délégation marocaine a insisté sur le fait que le Maroc a traversé le Printemps arabe sans dégâts, qu’il bénéficie d’une grande stabilité politique favorable aux échanges commerciaux et aux investissements étrangers.

CHRONIQUES HEBDOMADAIRES DE l'IMRI